MRC de Drummond – Nouvelle étape vers la création d’un parc régional dans la Forêt Drummond

Communiqué
pour diffusion immédiate

Nouvelle étape vers la création d’un parc régional dans la Forêt Drummond

Le 5 juillet 2018 – La MRC de Drummond est fière d’annoncer l’acquisition d’une superficie de près de 20 km2 de terres dans la Forêt Drummond. Ces terres, qui appartenaient à Hydro-Québec, ont été obtenues pour la somme de 5 400 000 $, conformément à l’accord de principe intervenu l’an dernier entre la MRC et la société d’État.

La signature de l’acte de vente, ce jeudi 5 juillet, marque une étape importante dans l’histoire de la Forêt Drummond. « La volonté de la MRC est de faire de ce lieu exceptionnel un parc régional. Un organisme à but non lucratif (OBNL) sera mis sur pied avec le mandat de constituer le parc et d’en assumer ensuite la gestion », a rappelé Guy Drouin, directeur général de la MRC de Drummond.

« Nous connaissons l’attachement des citoyens de la région envers la Forêt Drummond. En ce sens, nous sommes heureux de l’entente conclue avec Hydro-Québec puisqu’elle permettra de préserver le caractère naturel du site tout en favorisant sa mise en valeur », a ajouté M. Drouin.

La Forêt Drummond en bref
La Forêt Drummond est un écosystème unique combinant forêt de plantation et forêt naturelle. D’une superficie totale de plus de 30 km2, elle s’étend de part et d’autre de la rivière Saint-François dans les municipalités de Drummondville, de Saint-Majorique-de-Grantham et de Saint-Bonaventure.

Elle était à l’origine la copropriété d’Hydro-Québec et du ministère des Ressources naturelles. Les secteurs que détenait le ministère des Ressources naturelles ont été cédés à la Municipalité de Saint-Majorique-de-Grantham et à la Ville de Drummondville au cours des dernières années. La portion appartenant à Hydro-Québec, beaucoup plus vaste, est celle que vient d’acquérir la MRC.
-30-

Information : Guy Drouin
Directeur général
MRC de Drummond
819 477-2230, poste 104

Annie Beaudoin
Conseillère – Communications et collectivités
Hydro-Québec
819 694-3801

Source : Jean Dufresne
Conseiller en communication
MRC de Drummond
819 477-2230, poste 101

 

 

 

MRC de Drummond – Plus de 1 500 000 $ investis dans 22 projets structurants pour les municipalités rurales

Communiqué
pour diffusion immédiate

Plus de 1 500 000 $ investis dans 22 projets structurants pour les municipalités rurales

Le Fonds de la ruralité de la MRC de Drummond y contribue pour 387 275 $

Le 27 juin 2018 – La MRC de Drummond est fière d’annoncer une aide financière totalisant 387 275 $ pour la réalisation de nombreux projets sur son territoire. Ces sommes sont versées par l’entremise du Fonds de la ruralité.

Au total, le comité responsable de l’analyse des demandes a retenu 22 projets et a ensuite présenté ceux-ci au conseil de la MRC pour approbation. « Le Fonds de la ruralité en est à sa 15e année d’existence. Le coup de pouce qu’il procure aux municipalités et aux organismes à but non lucratif sert souvent de levier pour la concrétisation de projets qui améliorent la qualité de vie de nos citoyens et le pouvoir d’attraction de nos collectivités », a tenu à souligner la préfète suppléante de la MRC et mairesse de Wickham, Carole Côté.

Les organisations suivantes bénéficient d’un appui financier du Fonds cette année :

• La Municipalité de L’Avenir, pour l’acquisition d’une enseigne numérique (14 266 $);
• La Municipalité de Saint-Cyrille-de-Wendover, pour l’achat de mobilier urbain pour le parc Guévremont (25 000 $);
• La Municipalité de Saint-Germain-de-Grantham, pour la mise en place d’un parc canin (4505 $);
• La Municipalité de Notre-Dame-du-Bon-Conseil Village, pour la mise en place d’un nouveau parc pour la pratique de la planche à roulettes (30 000 $) et pour le déménagement et la modernisation de la bibliothèque (8399 $);
• La Municipalité de Saint-Pie-de-Guire, pour l’aménagement d’un terrain de jeux (12 336 $);
• Le Centre récréatif Saint-Guillaume, pour la mise en place d’un sentier multifonctionnel (25 000 $);
• Le Comité de développement local de Saint-Guillaume, pour la construction d’un abri pour le piano public au parc du Repère tranquille (11 789 $);
• Le Cercle de fermières de Saint-Guillaume, pour des améliorations locatives et l’acquisition de matériel (2500 $);
• La Municipalité de Saint-Majorique-de-Grantham, pour l’amélioration des infrastructures au parc du Sanctuaire (25 000 $);
• La Municipalité de Lefebvre, pour l’ajout d’une nouvelle salle au Carrefour Lefebvre (10 996 $);
• La Maison des jeunes de Wickham, pour la construction d’un garage multifonctionnel (25 000 $);
• La Municipalité de Wickham, pour l’ajout de modules de jeux au parc Wickhami de l’école Saint-Jean (25 000 $), pour la mise en place d’un camp de jour (2304 $) et pour l’implantation d’un centre de services aux sinistrés (25 000 $);
• La Municipalité de Saint-Lucien, pour la construction d’une patinoire (25 000 $), pour des améliorations au centre communautaire (11 170 $) et pour l’aménagement d’un terrain de pétanque (25 000 $);
• Le Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec, pour des stationnements incitatifs – volet covoiturage (12 000 $);
• La Municipalité de Saint-Edmond-de-Grantham, pour l’agrandissement du chalet des loisirs (25 000 $);
• Le Mouvement ESSARTS de Saint-Pie-de-Guire, pour la construction d’un pavillon d’accueil (17 010 $);
• La Municipalité de Saint-Bonaventure, pour la création du parc intergénérationnel du 150e (25 000 $).

« Depuis sa mise en place, le Fonds a contribué à la réalisation de centaines de projets. Les 22 nouveaux que nous annonçons aujourd’hui se traduiront par des investissements totalisant 1,5 M$. C’est un apport économique majeur en milieu rural », a pour sa part affirmé le président du comité de la ruralité de la MRC de Drummond et maire de Sainte-Brigitte-des-Saults, Jean-Guy Hébert.

Le Fonds de la ruralité de la MRC de Drummond est financé à même le Fonds de développement des territoires (FDT), qui consiste en une enveloppe globale que verse le gouvernement québécois aux MRC pour les soutenir dans l’exercice de diverses responsabilités liées au développement local et régional. Il est possible de connaître la liste des programmes d’aide financière offerts par la MRC ainsi que les modalités de ceux-ci en consultant le www.mrcdrummond.qc.ca/fonds-et-programmes.
-30-

Information : Danielle Ménard
Coordonnatrice au
développement rural et
aux projets spéciaux
MRC de Drummond
819 477-2230, poste 107

Source : Jean Dufresne
Conseiller en communication
MRC de Drummond
819 477-2230, poste 101

URBANISME- Demande de permis : l’été est une période achalandée!

Un inspecteur en bâtiment et en environnement est disponible, deux journées par semaine au bureau municipal, soit le lundi et le vendredi.

Puisque la période estivale est une période propice pour effectuer vos travaux et qu’il s’agit d’un moment où l’inspecteur est très en demande, nous vous suggérons d’être prévoyants pour déposer vos demandes de permis. Ainsi, l’étude de votre dossier pourra être faite dans les temps et surtout, AVANT que l’entrepreneur arrive chez vous.

Nous vous rappelons qu’il est interdit de débuter les travaux pour lesquels un permis de construction ou un certificat d’autorisation est requis avant d’avoir obtenu au préalable ce permis ou ce certificat d’autorisation.

Le délai maximum pour le traitement d’une demande de permis ou d’un certificat d’autorisation est de 30 jours à compter de la réception de TOUS les documents exigés.

Pour obtenir vos permis et certificats d’autorisation, vous devez remplir un formulaire disponible à nos bureaux ou sur le site internet de la Municipalité. Ceci permet une pré-évaluation de votre demande.

Projet-pilote : PRODUITS MARAÎCHERS

COMMUNIQUÉ
1er juin 2018

Nouveau projet-pilote : point de livraison de boites de produits maraichers à Saint-Germain

La municipalité de Saint-Germain-de-Grantham lance un nouveau projet-pilote de point de livraison de boites de produits maraichers pour les producteurs et propriétaires locaux dès le 1er juin prochain.

Le projet-pilote consiste à permettre aux producteurs, propriétaires ou locataires dans la municipalité, d’offrir un point de livraison hebdomadaire pour leurs produits frais sur le terrain du bureau municipal, situé au 233, chemin Yamaska.

Les clients pourront s’approvisionner en fruits et légumes à tous les mardis, entre 16 h et 19 h et ce, du 1er juin au 31 octobre 2018.

Les coordonnées des producteurs ayant obtenus un certificat d’autorisation émis par la municipalité seront affichées sur le site internet de celle-ci.

À NOTER : modifications en cours au projet-pilote.

-30-
Information : Judith Denis
reception@st-germain.info
819 395-5496
Site internet : www.st-germain.info

Source : Sylvie Bathalon
sbathalon@st-germain.info
819 395-5496

Votre SERVICE DE SÉCURITÉ CIVILE ET INCENDIE vous informe!

Bonjour citoyens, citoyennes,

PRÉVENTION INCENDIE
L’été est enfin arrivé avec les activités reliées à cette période.
C’est alors qu’il faut redoubler de prudence avec le gaz propane  :
– repas sur le BBQ
– chauffage de patio
– camping.

CONSEILS PRATIQUE
Une bonne inspection des composantes de votre appareil, du réservoir jusqu’au brûleur, avant le départ est toujours de mise. Aussi, il est important de toujours tenir les appareils le plus loin possible des murs de la maison : BBQ , chauffage du patio, lampes ou chandelles pour chasser les moustiques. Un accident est si vite arrivé.

Il y a aussi les feux de foyers extérieurs. Nous vous rappelons qu’il existe une règlementation à cet effet et qu’ils doivent être contenus dans un foyer conforme. Aucun feu à ciel ouvert n’est permis et/ou tolérer, même lors de la fête de la St-Jean.
Je prends soin de mon voisinage en faisant attention à la fumée de mon foyer.

SÉCURITÉ CIVILE
Il est de votre responsabilité d’assurer votre protection. Avertissez toujours quelqu’un de l’endroit où vous allez : randonnées pédestres, à vélo, en quad et moto, bateau, etc.

Si vous vous aventurez dans un milieu isolé, voir forêt, lac, zec, pourvoirie, etc., soyez prévenant en apportant une petite trousse de premiers soins, lampe de poche, boussole, briquet ou allumettes, couteau ou hachette, nourriture protéinée, téléphone si fonctionnel où vous allez et de tous autres moyens permettant de vous localiser en cas d’accident ou que vous vous soyez perdus.

ÉLEVAGE URBAIN (poulailler et clapier)


Pour obtenir un permis et de l’information , veuillez contacter le service d’urbanisme.

Documents à remplir pour l’obtention de votre permis :
– Formulaire de demande de permis rempli.
– Localisation du bâtiment à construire sur une copie de votre certificat de localisation.
– Croquis du bâtiment à construire mentionnant les élévations et grandeurs d’ouvertures.


 

9.35  DISPOSITIONS  RELATIVES  À L’ÉLEVAGE URBAIN (POULAILLER ET CLAPIER)

La garde de poules pondeuses ou de lapins est autorisée dans les zones résidentielles pour les immeubles ayant un maximum de 4 logements de structure isolée, jumelée  et contiguë. Toutefois les conditions suivantes doivent être observées :

9.35.1  Nombre de poules autorisées par immeuble

Un maximum de 5 poules pondeuses. Le Coq est INTERDIT.

9.35.2  Nombres de lapins autorisés

Un maximum de 10 lapins est autorisé par immeuble.

9.35.3  Poulailler et enclos extérieur (poules) et clapier (cage) à lapin

Les poules doivent être gardées dans un poulailler comportant un parquet grillagé de manière à ce qu’elles ne puissent en sortir librement. Les poules ne doivent pas être gardées en cage.

L’aménagement du poulailler et de son parquet extérieur doit permettre aux poules de trouver de l’ombre en période chaude ou d’avoir une source de chaleur (isolation et chauffage) en hiver.

La conception du poulailler doit assurer une bonne ventilation et un espace de vie convenable :
•  Un maximum d’un (1) poulailler est permis par immeuble.
•  La superficie minimale du poulailler doit correspondre à 0.37 mètre carré par poule et le parquet extérieur à 0.92 mètre carré par poule.
•   La superficie maximale du poulailler pour les immeubles de moins de 1 500 mètres carrés est de 5 mètres carrés et de 10 mètres carrés pour les terrains de plus de 1 500 mètres carrés.
•   La hauteur maximale du poulailler est de 2 mètres.
•   Les poules doivent demeurer encloisonnées dans le poulailler ou dans le parquet extérieur en tout temps.
•   Les poules doivent être abreuvées à l’intérieur du poulailler ou au moyen de mangeoires et d’abreuvoir protégé, de manière à ce qu’aucun autre palmipède migrateur ne puisse y avoir accès, ni les souiller, ni attirer d’autres animaux tels que les mouffettes, les rats, ratons laveurs, etc.

La conception du clapier (cage) à lapins doit assurer une bonne ventilation et un espace de vie convenable en tenant compte de la grosseur à l’âge adulte du lapin afin qu’il puisse bouger, s’étendre et sauter sans se blesser.

•  Un maximum d’un (1) clapier est permis par immeuble.
•  La superficie minimale du clapier doit correspondre à 0.25 mètre carré par lapin.
•   La superficie maximale du clapier pour les immeubles de moins de 1 500 mètres carrés est de 5 mètres carrés et de 10 mètres carrés pour les terrains de plus de 1 500 mètres carrés.
•   La hauteur maximale du clapier est de 2 mètres.

9.35.4  Localisation

•  Un bâtiment principal doit être implanté sur l’immeuble pour y installer un poulailler ou clapier.
• Le poulailler et le parquet extérieur ou le clapier doivent être situés dans la cour arrière ne donnant pas sur une rue à une distance de 2 mètres des lignes de terrain.
• Le poulailler ou le clapier ne doit pas être situé dans une zone à risque d’inondation ni dans la rive d’un cours d’eau.
•  Le poulailler ou le clapier doit être à une distance minimale de 30 mètres d’un puits.

9.35.5  Entretien, hygiène, nuisance

• Le poulailler et son enclos ainsi que le clapier doivent être maintenus dans un bon état de propreté. Les excréments doivent être retirés régulièrement, éliminés ou composter de manière opportune.
• Les eaux de nettoyage du poulailler et de son parquet extérieur ne peuvent se déverser sur la propriété voisine.
• Les plats de nourriture et d’eau doivent être conservés dans le poulailler ou dans le parquet extérieur grillagé, ainsi que dans le clapier afin de ne pas attirer d’autres animaux ou rongeurs.
• Aucune odeur liée à cette activité ne doit être perceptible à l’extérieur des limites du terrain.

9.35.6  Vente de produits et affichage

La vente des œufs, de viande, de fumier ou autres produits dérivés de cette activité est prohibée. Aucune enseigne annonçant ou faisant référence à la vente ou la présence d’un élevage domestique n’est autorisée.

9.35.7  Maladie et abattage des poules ou lapins

• Pour éviter les risques d’épidémie, toute maladie grave doit être déclarée à un vétérinaire.
•   Une poule ou un lapin mort doit être retiré de l’immeuble dans les vingt-quatre (24) heures.

Une classe de 4e ANNÉE de Saint-Germain se démarque!

Le groupe 404 de la classe de Madame Véronique mérite de belles félicitations!

Les élèves et leur professeure ont mis sur pied une semaine de réduction des déchets.

Les élèves du groupe 404 souhaitaient sensibiliser les élèves et le personnel de l’école à la règle des 3R (réduire, réutiliser et recycler).  Pour ce faire, les élèves ont réalisé un projet visant à conscientiser les enfants et les parents à l’importance de recycler, de réutiliser et de composter.

Plusieurs activités se sont déroulées du 14 au 20 juin 2018 par l’entremise des Agents-verts, telles que :

  • Préparation d’une présentation pour les élèves de l’école sur le recyclage, le compostage et la boite à lunch zéro déchet.
  • Visite dans les classes de l’école afin d’expliquer aux élèves la saine gestion des déchets à l’école.
  • Visite dans les classes de maternelle.
  • Observation des boites à lunch sur l’heure du midi afin d’aider les enfants à faire de bons choix pour préparer leur lunch.
  • Aide à la fin du diner afin de mettre les matières dans les bons bacs.
  • Installation d’une station de recyclage 3 sections (compost, récupération, déchet) dans la salle des dineurs durant cette semaine spéciale.
  • Mise en place de station de recyclage dans les salles de bain afin de mettre les papiers à main dans le compost.
  • Présence des Agents-verts lors du diner hot-dog.

Félicitations à tous les élèves du groupe 404 et à leur professeure pour cette belle initiative!

MRC de Drummond : Le PROGRAMME RénoRégion de retour et plus facilement accessible

Communiqué
pour diffusion immédiate

Le programme RénoRégion de retour et plus facilement accessible
La valeur maximale de la résidence pour être admissible a été haussée à 115 000 $

Le 21 juin 2018 – La MRC de Drummond annonce à la population de son territoire le retour du programme RénoRégion.

Ce programme, qui prévoit une subvention pouvant atteindre 12 000 $ par propriété, s’applique à l’ensemble des municipalités de la MRC. Toutefois, à Drummondville, il ne couvre que les secteurs non desservis par un réseau d’aqueduc ou d’égout.

Critères d’admissibilité
Le demandeur doit être propriétaire-occupant d’une résidence. Il peut s’agir d’une maison unifamiliale ou jumelée, d’un duplex, d’une maison en rangée, d’une maison mobile installée en permanence ou d’une copropriété. La valeur uniformisée de la résidence, en excluant le terrain, ne doit cependant pas dépasser 115 000 $, ce qui représente une hausse de 15 000 $ comparativement à la valeur maximale autorisée l’an dernier. Le soutien financier auquel un demandeur a droit est établi en fonction du revenu et de la taille du ménage.

Nature des travaux
La maison ou le logement doit nécessiter des travaux d’au moins 2000 $ qui visent à corriger une ou plusieurs défectuosités majeures reliées aux murs extérieurs, aux ouvertures, aux saillies, à la toiture, à la structure, à l’électricité, à la plomberie, au chauffage ou à l’isolation thermique. Ces travaux doivent être effectués par un entrepreneur possédant une licence appropriée de la Régie du bâtiment du Québec.

Le programme RénoRégion est administré par la Société d’habitation du Québec et son application est confiée aux MRC. L’enveloppe budgétaire allouée à la région de Drummond cette année est de 230 000 $.

Des informations additionnelles peuvent être obtenues en joignant Marie-Josée Bernier au 819 477-2230, poste 101, ou en visitant le www.mrcdrummond.qc.ca/renovation.

-30-

Information : Marie-Josée Bernier
MRC de Drummond
819 477-2230, poste 101