MRC de Drummond – Des animations culturelles pour favoriser la francisation des jeunes immigrants dans Drummond

Communiqué
pour diffusion immédiate

Des animations culturelles pour favoriser la francisation des jeunes immigrants dans Drummond

Le 14 novembre 2019 – La MRC de Drummond est fière d’annoncer la réalisation d’un projet original et porteur visant l’intégration et la réussite des élèves issus de l’immigration par l’entremise des arts et de la culture.

Démarré il y a quelques semaines, le projet comporte un total de 12 animations culturelles qui sont proposées jusqu’à la mi-décembre aux élèves de deux classes de francisation de niveau primaire et de deux classes de niveau secondaire. Ces animations touchent des disciplines comme le chant, la danse, le conte, la bande dessinée, la sculpture, la mosaïque, le dessin et la magie. On souhaite ainsi valoriser l’apprentissage du français à travers des activités culturelles participatives qui favorisent une intégration harmonieuse des élèves immigrants à l’école et à la société québécoise.

La mise en œuvre de ce projet de la MRC de Drummond a été rendue possible grâce à l’appui de la Commission scolaire des Chênes et du ministère de la Culture et des Communications, dans le cadre d’une entente de développement culturel.

-30-

Information :
Jocelyn Proulx
Agent de dév. culturel
MRC de Drummond
819 477-2230, poste 111

Source :
Jean Dufresne
Conseiller en communication
MRC de Drummond
819 477-2230, poste 104

Centre-du-Québec : La ministre Marguerite Blais rencontre les élus centricois pour échanger sur les défis du vieillissement de la population dans la région

Communiqué de presse
pour diffusion immédiate

La ministre Marguerite Blais rencontre les élus centricois pour échanger sur les défis du vieillissement de la population dans la région

Victoriaville, le 8 novembre 2019. La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, madame Marguerite Blais, a profité de la rencontre de la Table des MRC du Centre-du-Québec se déroulant ce vendredi 8 novembre à Kingsey Falls pour rencontrer les élus centricois, afin d’échanger sur les défis du vieillissement de la population dans la région.

La ministre a également profité de l’occasion pour partager aux élus sa vision d’un Québec pour tous les âges et présenté les initiatives gouvernementales pour soutenir les municipalités et les MRC dans leur adaptation au vieillissement de la population.

« Je suis impressionnée par le dynamisme et l’engagement des élus envers les aînés centricois. C’est entre autres pourquoi j’ai choisi d’y tenir ma première rencontre de consultation auprès des élus municipaux pour échanger avec eux sur les défis que pose le vieillissement de la population dans la région et pour discuter de nouveaux partenariats avec le gouvernement du Québec dans le cadre de leur démarche Municipalité amie des aînés. C’est notre engagement collectif qui contribuera à faire du Québec une société toujours plus inclusive à tous les âges de la vie », a déclaré la ministre.

« Les municipalités du Centre-du-Québec ont à cœur d’offrir à leurs aînés un milieu de vie accueillant et sécuritaire. À ce jour, ce sont près de deux municipalités centricoises sur trois qui sont déjà officiellement reconnues amies des aînés. Nous souhaitons que toutes les belles initiatives réalisées jusqu’à présent se poursuivent, afin de préserver l’inestimable apport de nos ainés à la vitalité de nos territoires. » a indiqué la présidente de la Table des MRC du Centre-du-Québec, préfète de la MRC de Nicolet-Yamaska et mairesse de Nicolet.

La région administrative du Centre-du-Québec se distingue au Québec par la participation du milieu municipal dans la démarche Municipalité amie des aînés, laquelle consiste à se doter d’une politique et d’un plan d’action avec la participation du milieu et des aînés, en vue d’adapter les services et les structures au vieillissement de la population : plus de 80% des municipalités sont en démarche pour être reconnues Municipalité amie des aînés ou ont déjà été reconnues comme telles.

Déjà, plusieurs actions sont en cours de réalisation dans les municipalités et MRC du Centre-du-Québec pour améliorer les services offerts aux aînés. Cette rencontre s’inscrit dans cette volonté de rendre les services municipaux aux aînés plus accessibles et mieux adaptés.

À propos de la région Centre-du-Québec

Créée en 1997, la région du Centre-du-Québec est formée des MRC d’Arthabaska, de Bécancour, de Drummond, de L’Érable et de Nicolet-Yamaska. Avec une population de près de 250 000 personnes réparties dans 80 municipalités, elle est située au cœur de la portion densément peuplée du Québec, à mi-chemin entre Montréal et Québec, avec pour limites le fleuve Saint-Laurent au nord et les montagnes des Appalaches au sud. Reconnue pour son fort esprit d’entrepreneuriat et un grand sens de l’innovation, la région centricoise présente une dimension urbaine invitante et à échelle humaine, entourée d’un cadre naturel diversifié à prédominance agricole.

– 30 –

Information :
Geneviève Dubois
Présidente
Table des MRC du Centre-du-Québec
819 293-6901, poste 1191
g.dubois@nicolet.ca

Demande d’entrevue
Charles Verville
Communications
MRC d’Arthabaska
819-350-7910
media@mrc-arthabaska.qc.ca

MTQ – Suivi concernant la démolition d’un pont d’étagement à Notre-Dame-du-Bon-Conseil

Trois-Rivières, le 8 novembre 2019. – Le ministère des Transports souhaite informer la population concernant le projet de reconstruction du pont d’étagement situé à la hauteur de la sortie no 191 (Sainte-Brigitte-des-Saults), dans la municipalité de Notre-Dame-du-Bon-Conseil.

La reconstruction de la structure, démolie en septembre à la suite d’un incident impliquant un véhicule lourd, est une priorité pour le Ministère. Un projet à ce sujet était déjà prévu à la planification de la Direction générale de la Mauricie-Centre-du-Québec. Les équipes du Ministère travaillent actuellement à devancer la réalisation de celui-ci. Les détails de l’échéancier du projet pourront être annoncés au printemps 2020.

Le Ministère est conscient des impacts causés par la démolition de la structure, qui était nécessaire afin d’assurer la sécurité des usagers. Des efforts sont déployés présentement pour améliorer la signalisation en place afin de mieux diriger les usagers.

Le Ministère remercie les usagers de la route de leur compréhension et de leur patience.

Afin de planifier adéquatement vos déplacements, informez-vous sur les entraves en cours et à venir en consultant le Québec 511. Pour la sécurité des usagers de la route et celle des travailleurs, le respect de la signalisation en place est essentiel.

– 30 –

Pour information :
Relations avec les médias
Direction des communications
Ministère des Transports
Tél. : Québec : 418 644-4444
Montréal : 514 873-5600
Sans frais : 1 866 341-5724

Saint-Germain-de-Grantham adopte sa première image de marque

COMMUNIQUÉ
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Saint-Germain-de-Grantham adopte sa première image de marque

Saint-Germain-de-Grantham, le 11 novembre 2019 – La municipalité de Saint-Germain-de-Grantham est fière de présenter sa toute nouvelle image de marque.

« La nouvelle signature visuelle de Saint-Germain-de-Grantham est moderne. Elle découle d’un processus de réflexion stratégique rigoureux qui visait à définir et à consolider l’identité de notre municipalité. Depuis sa fondation, l’image de Saint-Germain-de-Grantham repose essentiellement sur ses armoiries. Le temps était donc venu de se doter d’une marque, d’une signature unique et authentique. Le nouveau logotype adopté par le conseil municipal reflète l’essence propre de Saint-Germain-de-Grantham », affirme fièrement la mairesse Nathacha Tessier.

Une image simple, empreinte de sens
À l’image des sillons dans les champs, de la répartition des lots, de la route 122 ou l’autoroute 20, un axe vert croise la signature visuelle.

Les diagonales présentent une direction claire et le dynamisme de la municipalité. Ces axes s’unissent à la croisée du nom Saint-Germain, symbolisant la solidarité qui règne au sein de la communauté.

Symbole d’un milieu effervescent
Sur la lettre « i », une gerbe de blé moderne et colorée positionne la richesse de ce milieu effervescent.

Chaque couleur correspond à une symbolique distincte. Le rouge incarne la famille, le jaune le secteur agricole, le vert et le bleu la nature et le côté rassembleur. Le gris foncé fait quant à lui référence au secteur industriel.

Les diagonales de la gerbe de blé symbolisent également différents éléments du milieu germainois tels, les doigts qui se joignent, les dents d’un engrenage ou des flèches pointant vers une même direction. On y aperçoit aussi un flambeau caractérisant un milieu de vie riche et rassembleur à tous les niveaux.

Cette nouvelle image de marque a été développée par la firme Fagnan Relations publiques.

« Saint-Germain-de-Grantham est plus dynamique que jamais. Nous déployons de grands projets et cette démarche concrète dont nous sommes très fiers s’inscrit dans le développement de la municipalité. L’intégration de la nouvelle image de marque se fera graduellement », conclut avec enthousiasme la directrice générale Nathalie Lemoine.

À propos
Fondée en 1856, la municipalité de Saint-Germain-de-Grantham compte près de 5 000 citoyens. Avantageusement située aux abords de l’autoroute 20 dans la MRC de Drummond, la municipalité détient un tissu économique diversifié. Environ le tiers de son activité provient de l’agriculture, alors que son parc industriel régional abrite 53 entreprises. Saint-Germain-de-Grantham est jumelée depuis 1989 à la ville de Bellevigny, en France.

– 30 –

Source :
Nathalie Lemoine
Directrice générale et secrétaire-trésorière
819 395-5496, poste 226
nlemoine@st-germain.info

Pannes d’électricité et vos aliments : quoi garder et quoi jeter

Pannes d’électricité et vos aliments : quoi garder et quoi jeter


À la suite d’une panne d’électricité, il est important de trier et de sélectionner avec soin les aliments qui sont demeurés dans le réfrigérateur et le congélateur, afin d’éviter les toxi-infections alimentaires.

Réfrigérateur
Le thermomètre est l’outil idéal et indispensable pour vérifier la température de votre réfrigérateur. Celle-ci doit se situer entre 0 °C et 4 °C. Ainsi, les aliments qui y sont entreposés vont demeurer froids pendant environ de quatre à six heures, suivant le volume d’aliments et à la condition de ne pas ouvrir la porte de l’appareil durant une panne électrique.

Pour toute panne d’une durée de plus de six heures, un ménage s’impose parmi les aliments entreposés dans le réfrigérateur lorsque l’électricité revient. Pour ce faire, référez-vous au tableau qui suit.

Congélateur
De façon générale, un congélateur en bon état et rempli à pleine capacité peut conserver les aliments congelés pendant 48 heures, pourvu qu’il soit resté fermé. Un congélateur à demi rempli conserve les aliments congelés pendant 24 heures.

On doit également considérer la température de la pièce où se trouve le congélateur : plus la pièce est fraîche, meilleur sera le maintien de la température interne du congélateur.

Pour ce qui est de l’unité de congélation combinée au réfrigérateur, sa capacité de conserver les aliments congelés est beaucoup moins grande. De ce fait, la décongélation de ces aliments est plus rapide.

Lorsque l’électricité est de retour, il faut vérifier l’état de décongélation des aliments.

Ainsi, les aliments partiellement décongelés, qui présentent du givre sur la surface de leur emballage, peuvent être recongelés si le centre de l’aliment est encore dur.

Les aliments crus décongelés dont la température est demeurée à 4 °C ou moins peuvent être cuits immédiatement pour une consommation rapide ou être recongelés une fois cuits.

Les aliments totalement décongelés tels que les fromages à pâte dure en bloc, les produits de boulangerie (pain, muffins, pâte à pain, gâteaux sans garniture, tartes aux fruits, biscuits), les jus de fruits pasteurisés et les fruits peuvent être recongelés si les contenants sont intacts.

Enfin, les aliments périssables complètement décongelés doivent être jetés s’ils ont été exposés à une température supérieure à 4 °C. Les aliments considérés comme périssables sont notamment :

  • les viandes
  • les volailles
  • les poissons et les fruits de mer
  • les produits laitiers
  • les oeufs
  • les mets préparés qui en contiennent, qu’ils soient crus ou cuits.

Rappelez-vous qu’il n’y a aucun risque à prendre avec des aliments qui présentent des signes de détérioration ou qui ont une apparence suspecte. En cas de doute, il vaut mieux les détruire.

Cuisson à la mijoteuse
Les aliments dont la cuisson à la mijoteuse a été interrompue en raison d’une panne d’électricité prolongée ne doivent pas être consommés. Il faut les jeter.

 

POUR EN SAVOIR PLUS

MAPAQ

Urgence Québec

 

MRC de Drummond – La distributrice d’œuvres d’art déménage aux Promenades Drummondville!

COMMUNIQUÉ
pour diffusion immédiate

La distributrice d’œuvres d’art déménage aux Promenades Drummondville!

Le 17 octobre 2019 – Après avoir passé un an à la Bibliothèque publique de Drummondville et un an à la Maison des arts Desjardins, la distributrice d’œuvres d’art de la MRC de Drummond vient d’élire domicile aux Promenades Drummondville. L’appareil est installé dans le couloir situé entre la dernière porte donnant accès au mail (du côté du boulevard René-Lévesque) et le supermarché. Les changements de lieu, prévus dès le lancement de cette initiative, visent à joindre différentes clientèles.

La machine distributrice, semblable à celles utilisées pour vendre des aliments ou des breuvages, permet à la population de se procurer des œuvres variées de petites dimensions, offertes à des prix variant de 2 à 8 $. On y trouve notamment des peintures, des sculptures, des bijoux, des cartes postales, des photographies, des albums musicaux, des livres en format papier ou numérique, des arts imprimés, des arts textiles, des objets en cuir, des photos anciennes, des sérigraphies et des reproductions.

Il est possible de visualiser les œuvres et d’en savoir plus sur les artistes et les artisans participants en visitant le www.mrcdrummond.qc.ca/distributrice-oeuvres-art.

-30-

Information :
Jocelyn Proulx
Agent de dév. culturel
MRC de Drummond
819 477-2230, poste 111

Source :
Jean Dufresne
Conseiller en communication
MRC de Drummond
819 477-2230, poste 104

Sûreté du Québec : Petits monstres et superhéros, soyez vigilants!

          Petits monstres et superhéros, soyez vigilants!
Chaque année à l’Halloween, des milliers d’enfants déguisés en pirates, superhéros, fantômes et petits monstres déambulent dans les rues du Québec pour prendre part à la traditionnelle cueillette de bonbons.

Pour la Sûreté du Québec, la sécurité des enfants est une priorité et elle souhaite rappeler quelques consignes de sécurité pour l’ensemble des citoyens du Québec. Les parents sont invités à transmettre ces conseils à leurs enfants.

Avant de partir à la recherche de bonbons, voici des conseils de prévention :
• Portez des vêtements aux couleurs claires avec des bandes réfléchissantes pour être plus visible
• Portez des vêtements courts pour éviter de trébucher ;
• Choisissez le maquillage plutôt que le masque pour votre sécurité, car les masques peuvent empêcher de bien voir et de bien entendre ;
• Utilisez une lampe de poche pour mieux voir et être plus visible ;
• Informez vos parents de votre trajet et de l’heure de votre retour.

Pendant la cueillette de bonbons :
• Sonnez aux portes en groupe ou avec un adulte et attendez toujours à l’extérieur des maisons ;
• Parcourez un seul côté de la rue à la fois car traverser la rue plusieurs fois ne permet pas de récolter plus de bonbons. En plus d’être inutile, cela peut être dangereux ;
• Traversez les rues aux intersections et respectez la signalisation routière et les feux de circulation ;
• Ne vous approchez pas du véhicule d’un inconnu et n’y montez pas sans la permission de vos parents ;
• Évitez de suivre un inconnu, qu’il soit en voiture ou à pied.
• Ne rentrez pas dans la maison ou l’appartement d’un inconnu.
• Évitez les maisons où la lumière d’entrée est éteinte;
• Vérifiez avec vos parents les friandises reçues pour être certain de pouvoir les manger sans danger. Les bonbons ne doivent pas être mangés si l’emballage est déjà ouvert ou perforé. Il faut savoir que les petits morceaux de bonbon dur peuvent étouffer les jeunes enfants.

Pour les automobilistes :
• Les policiers demandent la collaboration des automobilistes qui devront être particulièrement vigilants et circuler à vitesse réduite dans les zones résidentielles, en accordant la priorité aux enfants qui sillonneront les rues, notamment aux intersections.

Exercice en ligne
• Pour s’exercer à devenir des pros de la sécurité le soir de l’Halloween, le 31 octobre, les jeunes sont invités à jouer au jeu interactif disponible au https://saaq.gouv.qc.ca/fileadmin/halloween/index.php.

La Sûreté du Québec remercie l’ensemble de la population pour sa collaboration et souhaite à tous une belle fête d’Halloween.

Sources :
SAAQ – https://saaq.gouv.qc.ca/saaq/documentation/materiel-educatif/halloween/
Croix-Rouge – https://www.croixrouge.ca/cours-et-certificats/conseils-et-ressources-de-secourisme/conseils-de-secourisme/conseils-de-securite-pour-l-halloween