Banque de CANDIDATURES : JOURNALIER voirie

JOURNALIER VOIRIE

**Besoin immédiat**
Banque de candidatures. Poste sur appel.

DESCRIPTION
Sous la responsabilité du contremaître, le titulaire participe à divers travaux reliés à l’entretien général des infrastructures municipales.
– Effectue des travaux reliés à l’entretien du réseau routier (chargement, transport en vrac, épandage, nivelage et compaction)
– Exécute divers travaux d’entretien du réseau d’aqueduc et d’égout (fuites, vannes, branchements, compteurs d’eau)
– Participe à certains travaux d’entretien général des édifices municipaux
– Participe, si nécessaire, à des travaux connexes pour le service des loisirs (travaux d’entretien des parcs et plateaux sportifs).

EXIGENCES
– Capacité à travailler en équipe et à interagir avec le public
– Avoir une bonne endurance physique pour les travaux manuels variés
– Résidence principale à proximité du lieu de travail.

CONDITIONS
– Lieux de travail : Garage municipal, 265 rue St-Léon, Saint-Germain-de-Grantham
– Horaire : sur appel, de 7h à 16h, du lundi au vendredi
– Salaires : Selon les échelons en vigueur, en fonction de l’expérience du candidat.

Veuillez faire parvenir votre CV à l’une des adresses ci-dessous à l’attention de Madame Nathalie Lemoine, directrice générale.

Par la poste
« Journalier Voirie »
Municipalité de Saint-Germain-de-Grantham
233, chemin Yamaska
Saint-Germain-de-Grantham (Québec) J0C 1K0

Par télécopieur
819 395-5200

Par courriel
reception@st-germain.info

Circuit d’ateliers, galeries d’art et musée de la MRC de Drummond – Pour s’en mettre plein la vue!

 

 

Communiqué
pour diffusion immédiate

Le 23 mai 2018 – De nouveau cette année, la MRC de Drummond invite la population de son territoire et la clientèle touristique à explorer l’univers des arts visuels par l’entremise de son circuit d’ateliers, galeries d’art et musée.

Réalisé en partenariat avec Tourisme Drummond, le circuit 2018-2019 comporte une dizaine de lieux de création et de diffusion situés aux quatre coins de la MRC. Il s’agit de la Galerie d’art Desjardins, du Musée national de la photographie, d’Axart – centre de diffusion et de développement artistique, de la Galerie d’art Solange Lebel, de la Galerie mp tresart, de l’Atelier Ricard-Tessier, du Mouvement Essarts, de Nature 2 Art, de la Bibliothèque publique de Drummondville et de la galerie d’art du Village québécois d’antan, ces deux derniers endroits exposant des œuvres des membres de la Guilde des artistes de la région de Drummondville. Il est à noter que la Bibliothèque publique de Drummondville abrite également la machine distributrice d’œuvres d’art mise en service par la MRC en octobre dernier et dans laquelle se trouvent des centaines de créations d’artistes locaux. Enfin, le circuit propose un arrêt au centre administratif de la MRC de Drummond, où on peut admirer la collection des œuvres acquises par celle-ci au fil des ans.

Le dépliant présentant le circuit bénéficie d’une large diffusion grâce au réseau de distribution de Tourisme Drummond. Des exemplaires sont aussi disponibles dans les ateliers, galeries et musée participants, au centre administratif de la MRC de Drummond et dans les bureaux touristiques du Centre-du-Québec. Sur internet, le circuit peut être visualisé depuis le www.mrcdrummond.qc.ca/circuit.

Pour les utilisateurs de téléphones intelligents, le dépliant inclut un code QR qui renvoie à une carte Google sur laquelle sont positionnés les points d’intérêt. Pour chacun d’eux, la carte fournit des renseignements utiles.
-30-

Information : Jocelyn Proulx
Agent de dév. culturel
MRC de Drummond
819 477-2230, poste 111

Source : Jean Dufresne
Conseiller en communication
MRC de Drummond
819 477-2230, poste 101

CÉGEP de Drummondville – Remise de bourses 2018

Félicitations à Joanie Plamondon, étudiante à la formation continue en techniques d’éducation spécialisée au Cégep de Drummondville, gagnante de la bourse des municipalités!

Sur la photo :
Élise Larmée et Lucie Marchessault, représentantes de la Fondation et du collège.
Joanie Plamondon, gagnante.
Nathacha Tessier, mairesse de Saint-Germain.

 

La SÉCURITÉ CIVILE : l’affaire de tous!

Samedi, le 12 mai dernier, une formation sur la sécurité civile fut donnée à St-Germain-de-Grantham. Ainsi, plusieurs élus et gestionnaires des municipalités de St-Bonaventure, St-Edmond, St-Germain, St-Guillaume, St-Majorique et Wickham se sont déplacés afin d’en apprendre davantage sur le volet opérationnel, les centres de décisions et les aspects légaux lors d’une situation d’urgence.

Au cours de ces 4 heures intenses, nous avons eu droit à un vidéo montrant les sinistres majeurs qui se sont produits au Québec depuis la fin des années 1960.  Il y en a eu beaucoup! Personne n’est à l’abris d’un sinistre majeur. Il faut donc s’y préparer à l’avance. Le premier geste à poser par tous les citoyens est de se prémunir d’une « trousse 72 heures », dont la liste complète est disponible sur le site www.securitepublique.gouv.qc.ca.

Si un sinistre devait nous toucher, qui d’entre vous est autonome pour les 72 premières heures?

 

SÉCURITÉ des écoliers – rue Saint-Édouard

La présence de camions sur la rue Saint-Édouard, due aux travaux d’agrandissement de l’école Jésus-Adolescent, n’est pas sécuritaire pour des enfants empruntant cette rue pour se rendre à leur école.

Afin d’éviter tout risque d’accident, il est fortement suggéré aux élèves de passer par les rues suivantes afin de se rendre à l’école :

  • Saint-Ferdinand
  • Sainte-Thérèse

Pour information concernant la possibilité d’avoir un service de transport temporaire, veuillez vous adresser à la Commission scolaire des Chênes, au Transport scolaire.

Merci de votre collaboration!

SAQ : Circuler en FAUTEUIL ROULANT MOTORISÉ, en TRIPORTEUR ou en QUADRIPORTEUR : ce que dit la loi

Pour circuler en fauteuil roulant motorisé, en triporteur ou en quadriporteur en toute sécurité, il faut respecter certaines règles et les dispositions du projet pilote relatif aux aides à la mobilité motorisées.

PROJET PILOTE RELATIF AUX AIDES À LA MOBILITÉ MOTORISÉES
Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports a mis en place un nouveau projet pilote relatif aux aides à la mobilité motorisées (AMM) le 1er juin 2015. Le projet pilote s’échelonnera sur 3 ans.

QU’EST-CE QU’UNE AIDE À LA MOBILITÉ MOTORISÉE (AMM)?
Il s’agit d’un fauteuil roulant motorisé, d’un triporteur ou d’un quadriporteur conçu pour transporter une personne.

Un fauteuil roulant motorisé est un fauteuil roulant muni d’un moteur électrique. Les déplacements sont commandés à l’aide d’une manette de contrôle disposée sur un des bras de l’appareil. Il est utilisé par les personnes qui n’ont plus l’usage de leurs jambes.

Un triporteur est propulsé par un moteur électrique et muni de 3 roues de petit diamètre (au moins 20 cm), d’un plancher plat, d’un fauteuil et d’un guidon pour diriger l’appareil.

Un quadriporteur est propulsé par un moteur électrique et muni de 4 roues de petit diamètre (au moins 20 cm), d’un plancher plat, d’un fauteuil et d’un guidon pour diriger l’appareil.

 

Dès que l’utilisateur d’une AMM circule sur la chaussée ou l’accotement, il doit circuler dans le sens de la circulation.

OÙ LA CIRCULATION DES AMM EST-ELLE PERMISE?
– Sur les trottoirs et les voies cyclables
– À l’extrême droite de la chaussée ou sur l’accotement des routes où :
• il y a une seule voie de circulation par direction
• la limite de vitesse est de 50 km/h ou moins
– Sur l’accotement d’une rue où la limite de vitesse est supérieure à 50 km/h :
• l’accotement doit être sécuritaire et avoir une largeur d’au moins un mètre

OÙ LA CIRCULATION DES AMM EST-ELLE INTERDITE?
– Sur les routes à accès limité, entre autres sur les autoroutes et les voies d’accès
– Sur la chaussée des routes où la limite de vitesse est supérieure à 50 km/h
– Sur la chaussée des routes où il y a plus d’une voie de circulation par direction

COMPORTEMENT DE L’UTILISATEUR
L’utilisateur d’une aide à la mobilité motorisée doit :
– se conformer à toute signalisation routière;
– circuler en file, lorsque plusieurs utilisateurs d’aide à la mobilité motorisée (AMM) circulent en groupe de deux ou plus sur la chaussée;
– allumer le phare et le feu, si son appareil en est muni, pour circuler la nuit ou lorsque les conditions atmosphériques le nécessitent;
– peut transporter un enfant en bas de cinq ans. Il doit alors utiliser un système de retenue pour assurer la sécurité de l’enfant.

L’utilisateur d’une aide à la mobilité motorisée ne doit pas :
– tirer de remorque ou tout autre objet;
– porter un baladeur ou des écouteurs sur ou dans les oreilles;
– tolérer qu’une personne s’agrippe ou soit tirée ou poussée par l’AMM qu’il conduit;
– pendant qu’il se déplace sur la chaussée :
• faire usage d’un appareil tenu en main muni d’une fonction téléphonique (téléphone cellulaire);
• consommer des boissons alcoolisées.

Les objets qui sont transportés doivent être bien fixés afin de ne pas nuire à la conduite ou à la visibilité. Si un équipement ou un objet bloque un réflecteur, un phare ou un feu, il doit également être muni de ce signal d’avertissement conforme.

ÉQUIPEMENTS OBLIGATOIRES DES AMM
– Réflecteurs sur les 4 côtés de l’appareil (blancs en avant, rouges en arrière)
– Fanion orange triangulaire lorsqu’elles circulent sur un chemin où la vitesse permise est de 70 km/h ou plus
– Phare blanc à l’avant et feu rouge à l’arrière visibles à une distance d’au moins 150 m, pour les triporteurs et les quadriporteurs, lorsqu’ils circulent la nuit.

Consultez le site du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports pour connaître l’ensemble des équipements obligatoires et recommandés.

SANCTIONS
L’utilisateur d’une AMM qui ne respecte pas les exigences et dispositions définies dans le projet pilote risque une amende.

CAFÉ DISCUSSION avec la Sûreté du Québec

MERCREDI – 16 MAI 2018 – 10 h à 13 h

Salle du conseil – 233, chemin Yamaska

Tous les citoyens de la municipalité sont invités à un café discussion sur les enjeux de sécurité publique du territoire, tel que :
– problèmes sur le réseau routier
– comportements dans les lieux publics
– criminalité.

Les intervenants suivants seront présents :
– Sûreté du Québec
– Municipalité de Saint-Germain
– Maison des Jeunes La Barak

Venez rencontrer les intervenants pour discuter des enjeux de sécurité de votre municipalité!